Symphonie N° 7

 

 

Version musicienne dans le texte.

 

Il y a eu besoin de plusieurs compositeurs pour l’oeuvre ‘Escale à Sète’.

Intelligence collective.

Wolfgang Idiri est, sera, le chef d’orchestre, un bon chef d’orchestre, qui n’imagine pas un seul instant, exprimer sa musique, sans les éléments indispensables qu’il affectionne particulièrement.

Les notes de la Symphonie N°7 vont résonner dans le port de Sète, s’infiltrer dans les ruelles, se répercuter sur les murs, s’élever au-dessus du Môle, exploser en Méditerranée …

La musique durant ces quelques jours sera le fil conducteur, lien invisible, de cette manifestation.

Les vents, bois, cuivres, cordes, percussions, voix, autant d’éléments naturels vont travailler ensemble pour un partage universel, afin de sublimer un patrimoine, des patrimoines.

 

L’ORCHESTRE VA SE FONDRE DANS LES VOILIERS.

 

Les vents de tous pays… Zéphir, Sirocco, Mistral, Libeccio, Tramontane, Marin, flirteront avec les flutes, harmonicas… quilles, bastingages, étambots, étraves feront ‘’les Baux’’ avec hautbois, clarinettes, cors, bassons.

Violons, vieilles à roue, violes de Gambe, violoncelles, altos, s’emmêleront avec plaisir dans les cordes et cordages.

Cors, clairons, trombones, contrebasses, effet miroir dans les cuivres des cloches.

Souffle de vie, gamme dans les voiles…

 

 

                                      

 

 

Le temps d’une Escale, les cordes bourgeoises vont se mélanger aux vents du peuple…

Les chants traditionnels vont danser sur les quais.

L’aspect musical est très important, c’est le moyen à l’occasion d’un événement de fête , de sensibiliser un large public, à la richesse, la diversité des cultures des gens de la mer.

Le chant n’aura pas la même résonnance  pour le pêcheur qui part en mer une journée que pour celui qui part pour une campagne de pêche de 3 mois.

Chants festifs, tristes, joyeux, racontent, traduisent la réalité d’un métier, d’un travail.

Cette musique va pouvoir donner envie d’aller voir un peu plus loin, s’interroger sur telle culture, telle coutume.

Dans le cadre de l’interaction avec le public, il y aura bien une grande scène, mais la musique en acoustique sera privilégiée, le plus important se passera dans les bars, dans la rue ( déjà mentionné dans un article sur Nadine , costumière d’Escale à Sète)…

LE PUBLIC EST ACTEUR DE LA FÊTE.

Escale à Sète est une association historiquement dirigé par un conseil d’administration strictement composé de gens de mer.

But non lucratif, laïque, apolitique.

Du jouteur au boulanger, du rameur au musicien traditionnel, ces hommes sont là par passion.

C’est une manifestation ancrée en Golf du Lion, tournée vers la Méditerranée, ouverte sur le monde.

Sa mission prioritaire c’est son action de sauvegarde du patrimoine.

Accueillir des cultures authentiques.

Dès le départ, l’intention était de faire une manifestation de qualité, sans recherche de faire venir du monde, plutôt une grosse fête de village.

Transmission d’un savoir-faire, implication, travail avec les écoles, maisons de retraite, musées.

Le port de Sète à un patrimoine maritime à échanger avec tous, il a des choses à dire.

Un port qui n’est pas quelconque, c’est un lieu idéal dans un endroit original…

La première édition 2010, a lieu après plus de 10 ans de discussion.

Le quartier haut, le quartier des pêcheurs, tant investi, et tous ceux qui avait cru au projet pouvait être fier.

Une première expérience permettant d’évaluer les réalités, les faiblesses…

La manière artisanale de faire les choses, devait être améliorée.

Des grands voiliers, des gros bateaux, ne s’invitent pas 3 mois avant, mais 3 ans avant.

Evaluer les plans d’escales, les frais, l’organisation de l’accueil.

Quant à l’Hermione, c’est le tonton du Sud-Ouest, l’oncle d’Amérique, pour l’inviter, il faut si prendre longtemps, très longtemps à l’avance, avec une bonne argumentation….

Alors le défi ambitieux de faire la manifestation tous les deux ans s’est mis en place.

 

                                              

 

 

2012 :

Thalassa la célèbre émission était  là, le Bel espoir aussi avec des jeunes Sétois à bord, le célèbre Krusenstern, d’autres bateaux.

Succès touristique, économique, médiatique immédiat.

L’idée étant de mettre en avant des valeurs éthiques, dans le fait de ne pas galvauder des siècles dans l’évolution maritime…

Il a donc fallu rechercher des gens compétents dans des domaines spécifiques, pour avancer efficacement.

Différentes thématiques.

*Rassemblement de bateaux, plus de 120 navires Méditerranéen.

*Un des plus importants festivals de chants marins d’Europe.

*Patrimoine maritime culinaire.

Un des piliers de la culture Sétoise c’est la pêche, l’ostréiculture,  à l’occasion de cet évènement c’est important de mettre à l’honneur cette profession, les produits, les nombreuses recettes de Thau, traditionnelles, typiques, de saison…

*Patrimoine immatériel, s’appuyer dessus, sur ces recettes, ces techniques, dans les différents restaurants partenaires, qui jouent le jeu, pour mettre au goût du jour et de la fête de vieilles recettes.

ESCALE A SETE PLAISIR DES PUPILLES, DES PAPILLES, DES OREILLES…

*EAS c’est aussi, médias, transmissions inter- générationnelles, conférences, expositions.

Grands Thèmes :

EAS a pour socle le patrimoine naturel.

*-« La vitalité du patrimoine c’est …la vie… »

* -« Une image »…

*-« Pour pouvoir entretenir, continuer d’écrire des chansons sur le pêcheur à la dorade, et continuer à construire des bateaux pour la pêche à la dorade, faut-il encore avoir de la daurade dans l’étang, alors, pour nous, la sauvegarde naturelle de l’environnement marin, est le socle de toute cette richesse ».

Escale bleue, patrimoine naturel en complémentarité avec Escale assiette pour le patrimoine culinaire dédié à cet aspect développement maritime durable.

-«Nous sommes comme au début et plus que jamais clairement orienté vers ces missions d’intérêts généraux… ce qui fait espérer EAS et ses 400 bénévoles c’est de pouvoir transmettre de pouvoir travailler avec les écoles les maisons de retraite, les musées, et surtout pas de se limiter à une simple association évènementielle…

Nous ne sommes pas là pour faire du business… »

Wolfgang souhaite le rêve pour EAS.

Reconnu d’intérêt général depuis 2013, il y a un travail sur la labèlisation, protection de l’association.

 

2018 :

*Escale fluviale :

Mon fameux trait de lumière entre Bordeaux et Sète fait de grains de sable dorés…

Le village aura ma visite, Sète, ville à canaux, spécificité du port, carrefour du canal du Midi et du canal du Rhône à Sète qui débouche en Méditerranée.

Ville qui doit sa naissance à la création du Canal du Midi.

*Escale de L’Hermione

* Centenaire de la première guerre mondiale, centenaire 2018 …

Il est certain que cette année encore Escale à Sète aura des effets magiques sur l’ensemble de la ville et de ses habitants.

 

 

 

                                         

 

 

Pari gagné Wolfgang Idiri, pari gagné bénévoles, vous tous les participants de l’ombre où du soleil!

Pari gagné pour moi, ou pas, la réponse n’est plus entre mes mains.

Lien Sud-Ouest Sud-Est entrant dans le port de Sète, toutes voiles déployées…

 

L’HERMIONE !

 

 

Escale à Sète 27 Mars au 2 Avril.

https://escaleasete.com

Remerciements :

*Wolfgang…Idiri

*Julie, Jérémie, Karine, et toutes les personnes rencontrées durant ces quelques années, pour mieux comprendre Escale à Sète, un article ne se faisant pas en 5 minutes.

O’balia si tu savais…

O’BALIA SI TU SAVAIS…

TOUT LE BIEN QUE TU M’AS FAIT…

 

 

Film sur Bordeaux Sete 334 et Isa Blogeuse Facebook.

Je vous préviens, les vapeurs d’eau thermale de Balaruc vont vous griser…

Vous allez chanter sous la douche, vous allez chanter dans les bains…

A peine entré dans le centre, version bien être, vous vous sentirez pris d’une douce euphorie…

Il faut dire que tout commence bien dès votre arrivée.

Accueil irréprochable, sourire, informations, attitude bienveillante, font de votre première impression, une bonne impression.

Maillot, drap de bain, claquettes plastique propres, sont… obligatoires…(Conditions accès version  O’balia)

Un slip … de bain… Oubliez le short ou la culotte kangourou dans votre vestiaire…

La douche, elle aussi, obligatoire, confirme l’hygiène rassurante du lieu.

Vous allez affronter le froid extérieur, pour plonger avec délice dans les eaux chaudes des bassins.

Le col de cygne détendra votre nuque d’un massage bienfaisant.

 

 

IMG_5827                                             IMG_5841

 

 

Vous danserez, portés par les geysers… sources surgissant de la nuit des temps,  terre antique.

Vous vous épuiserez dans une marche à contre-courant…

Vous permettrez à votre corps de se détendre au mieux, plus tard, en vous allongeant sur une banquette à remous…

Les nombreuses propriétés de cette eau à 34°, s’envolent dans les fines gouttelettes, au-dessus du bassin, explosent, retombent en pluie fine sur votre peau, envahissent derme, hypoderme, de bienfaits insoupçonnés.

Cette eau regorge d’oligo-éléments, de sels minéraux les plus précieux.

Calcium, fer, sodium, potassium, fluor, cette liste non exhaustive allait oublier…l’arsenic… à faible dose…

 

 

IMG_5834                                            IMG_5840

 

 

Ce serait injuste de ne pas vous parler d’un soin exceptionnel, innovant, bien être thérapeutique, que vous retrouverez chez la grande sœur d’O’Balia, j’ai nommé les grandes thermes….( un article sur ce sujet en prévision)

Ce soin unique en France, se trouve à Balaruc.

Particulièrement adapté pour les rhumatismes, aide importante dans l’accompagnement des douleurs.

Le soin se passe dans une cabine individuelle, un agent thermal vous accompagne, vous fait allonger dans un lit spécial, dirige plusieurs buses sur des points stratégiques de votre corps, selon votre pathologie.

Dans le silence, lumière tamisée, les buses vont apporter une boue chaude à 42°, boue, chaleur constante durant tout le soin…

Une boue fluide, mélange d’eau thermale et d’argile, s’écoule lentement, apportant une détente immédiate.

Vous n’avez pas froid, n’êtes pas oppressé.

Un très grand nombre de tests, pour un résultat à la hauteur  de cette innovation fabuleuse, récompense au congrès de L’ESPA.

A essayer absolument !

A vous de découvrir la suite… sur place…

Vivre un moment agréable, proche de la nature.

Profitez des endroits de repos au calme… des soins divers.

Matin ou après-midi, une ou deux heures, avec des amies, seule…

Laissez-vous dorloter…

Vous êtes bien, vous êtes à O’balia, vous êtes sur les bords de l’étang de Thau.

VOUS ÊTES A BALARUC !

 

IMG_4694                                                    IMG_5236

 

 

Mention très bien: 334

O’balia, allée des sources 34540 Balaruc les Bains

www.obalia.fr

www.balaruclesbains.com

*Remercier l’accueil de toute une équipe, l’équipe O’balia, le service communication, l’organisation, Laétitia, Laurie, Pierre.

*L’accompagnement des soins, tout en pudeur…

*Le cadre

 

IMG_5043

 

Pêcheurs du levant, étang de Thau Sète.

…PECHEURS DE SETE… et d’ailleurs , chapeau bas!

 

 

img_4376                                                     img_4493

 

 

Partie 1 .Octobre 2016, je fais prendre à Yvan, dans ce texte , la cause de tous les *pêcheurs, chaque pêcheur pourra mettre son prénom à la place…

Je remercie particulièrement,* Mr Jouet Yvan, un ancien, qui m’a offert ce privilège, sans qui cette sortie, préparée longtemps à l’avance, n’aurait pu avoir lieu, ainsi que* Mr Jean-Marc Brel, son bras droit indispensable,*les pêcheurs de mes rencontres si précieuses à Sète.N’oubliez pas de déguster tout au long de l’année, huîtres de l’étang, produits de la mer.

 

Le pêcheur de l’étang de Thau, le pêcheur de la Méditerranée, puisque je parle de Sète, ne t’embarque pas comme ça, sur sa barque, sur son chalutier(le prochain article), d’un claquement de doigt, c’est lui qui dira, qui choisira si tu peux, ou pas, l’accompagner dans l’intimité de son travail…

Alors si tu sais déjà tout…

Partons à la rencontre des merveilles du levant…

Cosmonautes jaune dans les ruelles désertes de La Pointe Courte, juste le bruit des grosses bottes de caoutchouc que nous venons d’enfiler en équilibre sur un pied…

Obscurité, à peine une lueur au-dessus des toitures.

Enfant j’ai toujours été impressionné par le travail des pêcheurs, lumière de lamparo dans la nuit (bonjour Raphaël Albano), leurs entrées dans le port, barques débordantes de poissons, gros chalutiers poursuivi par une multitude d’oiseaux bruyants, rieurs…

Mouettes, goélands mélangeant leurs plumages gris et blanc, coups de becs jaune et rouge…se disputant les restes de poisson envoyés par-dessus bord.

Agriculteurs de la mer récoltant des poissons à la place des fruits…

J’ai donc appris et compris très tôt que le travail de la terre, de la mer, de pêcheur est un labeur, dur, harassant, pénible.

Je ne noircis pas le tableau ce que je relate ici est la réalité du terrain, disons plutôt la réalité de l’eau, mer, étang, océan, bassin…

Depuis de nombreuses années *Yvan, quitte la maison lorsque les siens dorment encore, il part sous tous les temps, travaille avec les saisons, connaît la météo en voyant la couleur du ciel, en sentant la fraîcheur du vent.

Soleil brûlant de l’été qui tanne la peau, assèche le gosier.

Bourrasques glacés, embruns marins, brouillards, brumes, entrées maritimes qui pénètrent la toile la plus matelassée, douleurs cervicales, dorsales, lombaires bien avant l’âge…

Eau salée, humidité…mains et pieds gercés, crevassés, se geler ou surchauffer…

Un travail physique qui demande d’aller, chaque jour, puiser un peu plus dans ses réserves.

Préparer les filets, les jeter, se pencher, tirer, remonter, secouer, vider encore et encore.

 

 

img_4366                                 img_4385

 

Poissons argentés qui frétillent…

Trier, évaluer, jeter…

Râler…

Gérer l’embarcation, démarrer, redémarrer, s’inquiéter, réparer.

Allers retours non comptabilisés, nettoyer, suspendre les filets, laisser sécher.

Puis il faudra vendre, négocier.

Assis dans la barque, couturier habile, Yvan coud…en silence.

Le filet troué, réparé, sera beaucoup plus résistant.

 

 

img_4490                                         img_4488

 

 

Le pêcheur avant tout, si je résume, a plusieurs cordes à son filet.

Météorologue, mécanicien, couturier, vendeur, comptable…

Tiens…le temps change, le vent fraîchit, ça sent la dorade…

Tu parles les belles arrivent toutes maigres, parce qu’à la mer, elles sont à la diète, et là elles viennent dans l’étang, pour s’engraisser, parce que les coquillages de l’étang, enfin ce qu’il en reste, elles aiment…et sont capables de prendre 100 grammes par mois, que tu multiplies par 6 …

Quant au parc à huîtres, elles l’appellent, leur garde-manger, alors les ostréiculteurs d’aujourd’hui sont prévoyants…filet…

Gourmandes, elles raffolent aussi des moules…

Parce qu’un banc de 2/3 tonnes de Daurades qui déboulent dans ton parc, hé bien le parc, en une heure il est mort…

Mais il y a une récompense à tout ce travail, vivre avec Dame nature qui s’éveille sous les yeux, étoiles dans le ciel du matin, soleil qui paraît à l’horizon, brise du soir, fumer en paix, moment de pause, clapotis contre la barque…

 

 

img_4399                                             img_4461

 

 

Jean-Marc a encore quelques années de travail.

Yvan fait partie des anciens de La Pointe-Courte, il pense s’arrêter bientôt.

Mention très bien : 334

*Amis pêcheurs, pour votre accueil, partout ! Merci.

 

img_4387                                          img_4390

 

 

img_4381

Métal’ Giraf dans le Port de Sète …

                                                                           

 …ABRACADABRANTESQUE…

 

 

img_4669

 

Métal’Giraf, non je ne vous parlerai pas d’un nouveau groupe qui voudrait se produire dans un lieu original…

Oui, Sète à son zoo, unique, dans le Port, il est vrai avec des animaux bien étranges, grandeur XXL.

Il paraît qu’à Sète les animaux vivent en totale liberté, et c’est bien.

Il paraît, il paraît… Qu’une baleine se balade dans les eaux de la Méditerranée, qu’un hippopotame a été aperçu dans l’étang de Thau…

Que dans les eaux de ce même étang, habitent des chevaux de mer !

Quelques chevaux, de leurs vrais noms Hippocampes, ont migré vers le Port, beaucoup plus forts, grands, solides.

Bien que vous soyez dans un lieu de travail, de commerce, au milieu des instruments de levage, et même s’ils sont devenus métalliques, ne les appelez pas ‘’ Kangourou’’, ils n’apprécieraient pas…

 

 

img_4773

 

 

Je souhaite surtout vous parler de…

 

 »La Dame de Fer »

C’est vers elle que va ma préférence, je ne vous parle pas de Margareth Thatcher, je vous parle de la girafe…

Habituellement cette belle frise les 5 m de haut, mais, ne vous fiez pas à son allure, ‘’La Dame de Fer’’ est de santé délicate.

C’est pour cela qu’elle est venue faire une cure de Jouvence dans la région, elle pense d’ailleurs  s’installer avec ses amies qui l’accompagnent.

Pour ne pas disparaître, espèce fragile, elle a pris du Zinc, du fer, un peu trop, son ossature a alors changé, barres de fer, d’acier, elle a grandi, visible de tous, avec ses 66 m, de la terre ou de la mer …

C’est un bonheur de les voir ensemble, fières, majestueuses, participer à l’activité intense du Port.

Elles s’inclinent devant les bateaux croisières, les navires marchands, qui voudraient être aussi grands qu’elles…

Dans le soir, elles viennent se pencher pour boire, solidement implantées sur les bords du quai.

Coquettes, elles aiment regarder leurs reflets de couleurs dans les eaux du Port, l’endroit est idéal pour profiter du soleil, de son levant à son couchant…

 

 

img_4780           img_4778

 

 

Je reste persuadée que vous ne verrez  plus jamais les grues de la même façon…

 

Mention très bien: 334

*Le port de Sète, activité intense,reflet de la ville…

*Un clin d’oeil à la Capitainerie, Mr le Commandant, Mrs les Officiers de port, Mme Costa…

 

 

 

img_4005                              img_4781

 

 

 

img_4776                              img_4777

img_4005*bordeaux-sete.com   Bordeaux Sete 334 Facebook

 

 

 

 

 

Bar Le Chaland Sete …

QUAI ADOLPHE MERLE

Une petite lumière bleue et blanche brille sur le quai…

        img_4011                                  img_3969

Vidéo, photos, sur: Bordeaux Sete 334 Facebook.

Je l’appelle le phare bleu de Sète, sa lumière vous attire comme un aimant, promesse d’un café goût noisette…

Poste de secours des addicts du café…                                                    

Alors dès le matin je fais LE bar, sans être un pilier pour autant…

 J’aime venir en cet endroit ou Le service est à l’image du Chaland, simple, vivant !!

 

img_3951

 

Dès 6 h, Laurent vous accueille, et c’est bien, il s’adapte à votre conversation, sait échanger, se taire…

Café noisette dans les accents du Sud, éclats de voix, rires sonores, interpellations, dernières anecdotes du Tout Sète.

Oser dire le contraire est l’assurance d’une conversation animée.

Les joueurs sont déjà là, lorsque les cartes claquent sur la table, vous retrouvez Raimu et les caractéristiques de ses échanges…(prochain article).

Instants, privilégiés, spectacle que vous regardez, coude sur le comptoir…

Ici c’est le rendez-vous des pêcheurs, à la retraite ou pas, Sétois ou pas, travailleurs de l’aube, noctambules, insomniaques, lève- tôt.

Tout ce joli petit monde aime se retrouver, il faut montrer patte blanche pour se faire adopter…

Sandrine, responsable du Chaland,  reste pour moi la sage des lieux …

 

img_4813

 

Sourire, calme, gentillesse, accompagne votre commande…

Elle n’hésite pas à s’asseoir pour partager un brin de conversation avec les habitués, avec vous.

Jean-Marc son époux, l’homme de la situation.

Le vendredi soir il gère efficacement la jeune clientèle débordant (joyeusement ) sur le quai …

Profiter de la fraîcheur sur les bords du canal avant les chaudes journées d’été, profiter de la chaleur qui vous enveloppe à votre entrée lors des froides journées d’hiver.

 

Le Chaland m’a offert un message sucré, 100% positif !!

Clin d’oeil au logo de mon blog… 

img_3946                                                     img_3944

  

 Vu que vous êtes nombreux à me suivre,  en visible ou en sous-marin, je reste persuadée que Le Chaland va avoir de nouvelles visites dans les jours qui viennent…

Le Chaland n’a pas besoin de publicité, il y a bien longtemps qu’elle est faite…

 

Mention très bien 334

*Merci Serge pour le partage sur l’étang de Thau, la pêche…

*L’ouverture matinale.

*LE CHALAND : 16 Quai Adolphe Merle, 34200 Sète

Bus 7 (!) Matthieu Grangent. Thau agglo.

Tél : 04 30 17 41 30

Pointe Courte sur Thau…Tableau de Monnet …

MONNET…

Entre rêve et virtualité…

img_3264

Je voudrais partager avec vous ma rencontre avec Monnet, Claude Monnet, le célèbre peintre…

Elle s’est passée tout au bout de la Pointe Courte dans la quiétude, quand le temps se pose doucement…

Nos regards se sont croisés, je l’ai reconnu, une odeur de poix de Bordeaux, de peinture à l’huile l’avait précédé, il s’est approché, s’est assis près de moi, à même les rochers…

Silence complice, qui ne pèse pas … comme avec un ami  de longue date…

A l’oreille, il m’a chuchoté ce qui fait ses tableaux.

-« Regarde bien, tout est là sous tes yeux, les biens qui nous appartiennent, tableau immortel, changeant aux heures du temps, des saisons… Regarde la nature qui à l’inverse de mon œuvre ‘Impression Soleil levant, crée ‘Impression Soleil Couchant’.

 

img_2809

 

-« Regarde ici, l’explosion de lumière, richesse dans les confettis d’or, d’argent, là, platine et cuivre s’entremêlent, parsemant la surface des eaux.

 

img_3271                                                         img_3260

 

Regarde toutes les pierres qui étincellent en éclats rougeoyants, rubis, quartz, améthystes…

Comme la nature je ne suis jamais satisfait, je retouche toujours mon travail.

Comme toi, j’aime cet endroit, il est unique, pourtant il me rappelle les heures de Venise… ».img_3269         img_2812

Il m’a parlé, longtemps, mais, tout ne se raconte pas…Sa main a lâché la mienne.

Un murmure au moment de partir…

-«Je l’aimais, elle s’appelait Alice, je l’ai beaucoup délaissé pour ma première passion…Peinture… »

 

img_2803         img_3266

 

POINTE COURTE 2016.

Bouliac Cap-Ferret Magie& pyramide

VOIR LA PYRAMIDE

 

img_4092

 

Vendredi…Avoir des amis, décider d’une nuit quelque part à Bouliac…

*Réaliser le privilège de Nicolas Magie en live,  cuisinant pour vous les œufs brouillés, coques et plats…la bonne humeur, grain de sel indispensable, de Philippe… un régal !

A retenir…les charcuteries familiales et artisanales de Louis Ospital…

 

img_4072

 

*Direction Cap-Ferret.

*VOIR LA PYRAMIDE!

 *Visite sportive en petites foulées dans le sable…

*Promettre de ne plus jamais manger autant le matin…

*Marcher longtemps, ramasser les coquillages, vous faire tremper le bas des pantalons par la marée qui monte très vite…

*Voir la pyramide!

*Devant les blockhaus, expliquer qu’il faut absolument avoir lu  »A la place de l’autre de Guy Rechenmann, penser à Catherine….

 

img_4102                                                          img_4084

 

*En prendre plein les yeux, marine grandeur nature.

*Un dernier regard…

 

Voir la pyramide!

        img_4092                             img_4103

 

*Déjeuner à La Maison du Bassin, promettre de ne plus jamais manger autant à 13 h !!

Apprécier la décoration fleurie de Carole Garcia ‘Le Fleurisier ».

*Se défouler, petites foulées, boutiques du Cap-Ferret…

*Crevettes et huîtres à volonté, chez Bouland, promettre de ne plus jamais autant manger à 18 h.

Grandes foulées…

*Domaine du Cap-Ferret.

Dune du Pilat en toile de fond…

 

img_4083

L’Oeil Bleu du phare de Sète…

Son oeil mobile, mêle aux éclairs de périls l’eau riante et la danse infidèle des vagues…Paul Valéry.

L’OEIL BLEU DU… PHARE AU CHAPEAU ROUGE !

img_0329 img_0332

 

Le rouge est tendance, le phare du Cap-Ferret aime aussi !

img_0188

(Phare du Cap-Ferret…)

Pour trouver le phare de Sète, rien de plus simple…

 

 img_2427 img_2433

 

Si vous avez la mer devant vous, il est à gauche, si la mer est derrière vous, il est à droite…

Je vous donne le conseil de suite, évitez savates, chaussures à talons hauts, tongs…

 

img_0342

 

Votre choix fait…650 m de pavés énormes (j’exagère un peu nous sommes dans le Midi, mais rien à voir avec les pavés Bordelais), des pierres de taille très belles mais dépareillées vous attendent…pour aller jusqu’à lui!

 

img_0345

(Merci Victoria, photographe, pour avoir pris la pose)

 

Lorsque la porte reste ouverte, la lumière inonde l’intérieur du phare qui n’est éclairé que par les meurtrières, c’est pour cela que, l’hiver arrivé,  le phare ne se visite pas !

 

*116 marches pour le phare de Sète…même pas peur !

*258 marches pour le phare du Cap-Ferret.

*257 marches pour l’escalier hélicoïdal du phare de La Baleine sur l’île de Ré…

Une fois là-haut, la vue est un cadeau à votre effort…

 

img_0336 img_0337 img_0335 img_0334

 

 

Pour moi le moment idéal, c’est le soir, le moment où les mouettes accompagnent bruyamment les bateaux de pêche qui rentrent au port…

 

img_2425

 

Le Mt St Clair s’offre à vous, la ville de Sète, le port, la criée…

La vie…

Envol sur la Méditerranée !

 

b img_2541

 

Le phare de Sète a un passé, une histoire délicate, alors si vous rencontrez un vrai Sétois, dans le vent de la plate-forme, laissez-vous la conter…

Mention très bien: 334

*Maguelonne me signale que le Phare est nommé plus justement… »Feu St Louis ».

(La gardienne charmante du phare).

*L’ouverture de ce phare à la visite depuis le mois de Juillet.

*L’Office du tourisme de Sète pour en savoir un peu plus.

*Tarifs: 3 Euros, gratuit pour les enfants.

 

img_0326

 

Pour plus de photos vidéos   Bordeaux Sete 334 Facebook

4807… Mt Blanc !

4807 M ! Mt BLANC AIGUILLE DU MIDI

Cliquer sur les photos…

IMG_0086

IMG_0106

Le toit de l’Europe à deux pas… d’alpiniste!

 

IMG_0110

 

Oui tous les experts, géographes, topographes se disputent, se chipotent les quelques mètres en plus ou en moins du Mt Blanc…

4807 m, c’est mon dernier mot, celui de mon cours de géographie….il y a fort fort longtemps…

*Roger Frison Roche, votre présence est pour moi partout, lignes écrites sur les neiges éternelles …

 

IMG_0146

 

*Passer de 3m au-dessus de la mer, 1035m à Chamonix, 3842m à l’Aiguille !

*Téléphérique rouge suspendu à un câble, ascension inoubliable…

 

IMG_0186

 

*Une expérience à couper le souffle, 45% de baisse d’oxygène dans l’atmosphère du Mt Blanc.

Cela vous calme dès l’arrivée !!

*Voir le soleil teinter de rose les sommets, les pics, puis petit à petit inonder le glacier, les séracs, les crevasses, dans un panorama à 360°

 

IMG_0198

 

*Avec de gros chaussons de feutre gris, faire quelques pas dans le cube de verre…

Le Pas dans le vide porte bien son nom…

5 faces transparentes pour se fondre dans l’immensité…

Dans vos mains, vos yeux, l’univers du Mt Blanc est à vous !!

Laissez-vous submerger par l’émotion, 1000m sous vos pieds !

 

IMG_0121

 

 

* Le Tube, pipeline d’acier de 35 m de long, permet de faire le tour du piton rocheux, bien à l’abri, les fenêtres rectangulaires donnant accès sur le vide…

IMG_0145

Plusieurs terrasses, vue unique sur la Vallée de Chamonix, le Mt Blanc, les refuges du goûter, des Cosmiques, l’Aiguille de Bionnassay, l’Aiguille Verte, Les Droites….

 

IMG_0174

Pour prendre son petit déjeuner dans…  Le Vertical Café …départ avec la première benne oblige !

 

IMG_0139

*Le 3842, adresse à retenir, moment prestigieux dans un endroit cosy, convivial, un Maître Restaurateur met les Alpes dans votre assiette… Restaurant le plus haut d’Europe !

Exposition sur l’histoire de la Belle !

Des photos, films, l’alpinisme en objetS…

Mademoiselle a eu 60 ans, elle embellit avec le temps…

Mention très bien: 334

*Tant de travail pour nous permettre d’accéder à ce lieu en toute sécurité !

*A lire et relire, les livres de Roger Frison Roche

**Premier de cordée, La grande crevasse, Retour à la montagne !

*Le tampon de l’Aiguille du Midi sur votre Dauphiné libéré…

 

IMG_0136

 

Tarif Aiguille du Midi : Adultes : 58 euros aller-retour.

Enfants, 4/15 ans : 49,70 euros aller-retour.

Prévoir de partir très tôt le matin, sans réservation jusqu’à 8h…

Eviter les …tongs !

www.compagniedumontblanc.fr

 

 

 

Mr…Londasle! Sète.

Au moins une raison de venir à la rencontre de Mr Londasle!

 

IMG_9296

 

*Michael aime Sète et il le dit !

-« En effet, oui, j’aime beaucoup Sète, chaque fois que je viens, je suis pris par ce très agréable mélange de ville et de port, et je ne sais pas il y a quelque chose ici, je ne sais pas comment le nommer, mais c’est très plaisant ! »

*Sa foi, témoignage d’un chrétien vivant, qui déborde sur son visage rayonnant…de paix…

-« Je me suis fait baptiser, heureusement, à l’âge de 22 ans, après des recherches un peu difficile… » .

Reçu par un père dans sa cellule…et une question importante…

Alors qu’est-ce que tu cherches? »

-« Je commence à me fouiller pour dire, oh, je ne sais pas, je cherche quelque chose de juste, de vrai, et j’ai même employé, je crois, le mot pureté, quelque chose de pur, et au bout de 20 minutes il m’a dit…

-« Ecoute je crois qu’on va aller droit au but, je crois que c’est Dieu que tu cherches, tout simplement !! »

La prière est quotidienne et tout le temps mêlée à tout, dans le métro, l’avion, le train cela vient comme ça…cela m’aide aussi beaucoup à secourir des détresses autour de moi et cela crée un climat de confiance et de reconnaissance, et d’amour »

 

IMG_9295

 

*L’improvisation est son domaine…

-« Le jour ou Balachova…grande comédienne, Juive Russe, ouvre un cours d’improvisation alors là je me suis envolé, j’ai trouvé la liberté de jouer… ce qu’il fallait inventer, je m’en suis beaucoup servi … Aujourd’hui encore ce qui m’intéresse le plus c’est l’improvisation, les répétitions au théâtre, je m’ennuie toujours, on répète les mêmes choses, j’ai pu faire des choses improvisées le film de Jacques Rivette entièrement improvisé de douze heures… »

*Sa rencontre avec la voix et la personne mémorable d’Orson Welles.

*A dû apprendre à parler avec la voix du 16eme arrondissement dans l’un des 22 films faits avec Jean-Pierre Mocky…

Marguerite Duras un événement de sa vie, personnage étrange, fascinant…rapports enfantins, rires, il évitait de parler féminisme ou politique avec elle…

-«C’était une femme désespérée de ne pas vivre le plus grand amour du monde !! »

L’homme part dans ses souvenirs et nous emporte avec lui…

 

IMG_9294

 

 

Les questions vont se suivre, micro baladeur dans le jardin du musée Paul Valéry de Sète…

Une très belle rencontre !

Mention très bien: 334

*Le premier SUNSETE Festival qui a permis ce joli moment…

*Musée Paul Valéry et son jardin …

*L’article de Antoine Castagné dans Midi Libre .